DMLA

LA DEGENERESCENCE MACULAIRE LIÉE A L’AGE :


La DMLA par fr-evrs;

La DMLA est une atteinte de la rétine centrale caractérisée par une déformation des lignes droites.

Fréquemment, elle se traduit par un « scotome », un défaut de vision, situé dans la zone atrophiée.

Elle empêche peu à peu la lecture mais ne conduit pas à la cecité complète.

30 % des personnes de 70 ans et plus en sont atteintes.

 

test de amsler dmla

Test permettant de voir si vous êtes atteint par une DMLA

Test de dépistage :

L’autosurveillance avec la grille d’Amsler : à faire chaque œil séparément 1 fois par semaine: surtout chez ceux qui sont déjà
atteint d’une forme sévère sur 1 oeil

Permet de consulter rapidement si une forme grave de la maladie apparaît

DMLA sèche ou humide :

Il existe deux formes « mures » de la DMLA : la DMLA sèche ou atrophique et la DMLA humide ou néovasculaire appelée ainsi car on y voit des vaisseaux.

Les formes sèches de DMLA

Les formes sèches ou « atrophiques » sont les plus fréquentes et les moins sévères. Elles surviennent souvent aux deux yeux, mais habituellement de façon asymétrique, touchant plus un oeil que l’autre.

Des cellules visuelles ainsi que des pigments de la couche profonde de la rétine (épithélium pigmentaire) disparaissent, remplacés par des plages de cicatrices.
Ces plages apparaissent autour de la macula et s’étendent lentement pendant de nombreuses années sans géner la vision. Mais elles finissent par se rejoindre et toucher le centre de la rétine, provoquant une baisse de vision.

Les formes humides de DMLA

Les formes humides ou « néovasculaire » sont plus rares que les formes sèches mais elles progressent plus rapidement. Elles peuvent bénéficier de nouveaux traitements.

Conséquence sur la vision d'une DMLA de forme humide

Conséquence sur la vision d’une DMLA de forme humide

Un néovaisseau est un vaisseau nouvellement formé. C’est une réponse normale de l’organisme aux nouveaux besoins des organes, par exemple le renforcement des muscles, du coeur, etc.

Le développement des néovaisseaux dans un endroit où ils sont inutiles et gênants est anormal. Ces derniers proviennent de la choroïde, couche vasculaire sur laquelle repose la rétine.

Pour des raisons mal comprises, où interviennent l’âge et la présence de drusen, un vaisseau de la choroïde se dirige vers la rétine et se développe au-dessous d’elle (il devient donc un neovaisseau choroidien ou sous-rétinien).

Traitements

La rééducation basse vision proposée par des orthoptistes spécialisés permet aux personnes atteintes de DMLA de vivre mieux leur maladie et d’apprendre à optimiser les parties de leurs vision non touchées.

Un orthoptiste basse vision pourra vous faire un « bilan basse vision » qui orientera votre rééducation en fonction du stade auquel vous êtes atteint par la maladie.

Mise au point sur les traitements actuels de la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age

Voici un document récapitulatif d’une conférence organisée par l’association Regards et Contrastes sur la DMLA et ses traitements proposée par le Docteur Arnaud Bernard – Ophtalmologue Rétinologue à Bordeaux et Christine Aktouche, orthoptiste basse vision :

DMLA : Présentation et traitements

Vidéos de la conférence DMLA, traitements et nutrition organisée par notre association :


DMLA : nutrition part1 par RetC


DMLA : nutrition part2, reeducation par RetC

 

Témoignages :

Témoignages de personnes atteintes de la Dégénéréscence Maculaire Liée à l’Âge (D.M.L.A. ) ayant pratiqué une rééducation visuelle fonctionnelle.

Exprimez-vous !

Vous pouvez nous faire part de vos ressentis, de votre vécu, des traitements que vous avez essayés par rapport à la DMLA en remplissant le formulaire ci-dessous.


Déficiences visuelles liées à l’âge :

Un commentaire sur “DMLA

  1. Pingback: LA DMLA, Campagne nationale d’information et de dépistage | Regards et Contrastes

Les commentaires sont fermés.